Qu’est-ce que le pojangmacha (포장마차) ?

photo

par Simon Langelier

Qu'est-ce que le pojangmacha (포장마차)

Qu’est-ce que le pojangmacha (포장마차) ? Découvrez son histoire, ses meilleurs plats, son impact culturel, sa vie nocturne et l’ambiance de la cuisine de rue.

Apparus en Corée dans les années 1950, les pojangmacha étaient à l’origine des stands de nourriture temporaires pour les réfugiés de guerre. Rapidement, ils sont devenus un élément important de la culture coréenne, servant une variété de plats de rue qui donnent l’eau à la bouche.

Vous y trouverez des plats favoris comme le hotteok, une crêpe sucrée regorgeant de sucre brun et de noix, le gimbap – la version coréenne des sushis, le tteokbokki – des galettes de riz épicées, et le sundae – un boudin unique en son genre.

Hotteok, crepes coréennes
Hotteok, crêpes coréennes

Ces échoppes ne sont pas seulement des haltes alimentaires, ce sont aussi des centres culturels. Ils offrent des repas rapides et abordables aux personnes en déplacement et jouent un rôle crucial dans la vie nocturne coréenne, où les gens se détendent en mangeant et en buvant après une journée bien remplie.

Sans les pojangmacha, la cuisine de rue coréenne ne serait pas la même.

Les origines des Pojangmacha

Pour bien comprendre les origines des pojangmacha, il convient de se pencher sur l’évolution de ces célèbres stands de cuisine de rue.

Les origines de la pojangmacha remontent à la dynastie Joseon, à l’époque où les chariots de nourriture tirés par des chevaux parsemaient la capitale. Cependant, les pojangmacha modernes que nous connaissons ont vu le jour dans les années 1950 dans le quartier de Cheonggyecheon, à Séoul.

Pojangmacha à Séoul
Pojangmacha à Séoul

À l’origine, il s’agissait de modestes chariots proposant des snacks et des boissons, exposés aux caprices de la nature. Mais lorsque les marchands ont commencé à draper leurs chariots de bâches orange et à y ajouter des tabourets, l’image reconnaissable des pojangmacha a commencé à prendre forme.

Dans les années 1970, ces échoppes, qui sont aujourd’hui des lieux incontournables pour grignoter et boire un verre en fin de soirée à Séoul, se sont agrandies et proposent désormais des tables. Toutefois, leur nombre a récemment diminué, les autorités municipales les qualifiant de “nuisibles” pour les yeux et de “dangereux” pour la santé. Ce déclin est un coup dur pour ceux qui apprécient les liens culturels profonds qui les unissent.

Les règles de conduite de la Pojangmacha

Vous entrez dans une pojangmacha ? Bien qu’il s’agisse de se détendre et de savourer l’instant présent, il y a quelques règles de politesse à connaître.

Commençons par les boissons. Si quelqu’un remplit votre verre, il est courtois de lui rendre la pareille. Et lorsque vous sirotez, n’oubliez pas de détourner votre visage en signe de respect.

En ce qui concerne la nourriture, le partage est une question d’attention. Commandez plusieurs plats et plongez dans le repas avec votre groupe. Pour ce qui est des places, faites confiance au propriétaire de la pojangmacha pour vous trouver l’endroit idéal. Engagez la conversation avec eux : ils sont souvent pleins d’anecdotes et d’idées.

Vous êtes végétarien ? Pas de souci. Vous avez des choix savoureux comme les japchae (nouilles en verre sautées) et les kimchi jeon (crêpes au kimchi) à savourer.

Alors, plongez-vous dans l’ambiance bouillonnante de pojangmacha et savourez chaque bouchée et chaque gorgée !

Quels sont les aliments les plus couramment servis à la pojangmacha ?

Pojangmacha se distingue par la diversité de son offre en matière de cuisine de rue. Voici un bref aperçu des plats à ne pas manquer :

  • Tteokbokki : galettes de riz moelleuses recouvertes de pâte de piment gochujang épicée.
  • Dakkochi : Brochettes grillées garnies de poulet et d’échalotes.
  • Sundae : Un boudin coréen unique, mélangeant des intestins de porc avec des nouilles de patate douce, de l’orge et du sang de porc.
  • Odeng : gâteau de poisson en brochettes, souvent accompagné d’un bouillon réconfortant.
  • Hotteok : Crêpes sucrées à la cassonade, à la cannelle et aux cacahuètes.
  • Beondegi : Chrysalide de ver à soie assaisonnée, cuite à la vapeur ou bouillie – un en-cas idéal à emporter.
  • Gimbap : Riz cuit à la vapeur accompagné d’un assortiment de garnitures (fromage, thon, bœuf, etc.), le tout enveloppé dans des algues grillées.
  • Ppeongtwigi : friandises croustillantes à base de riz soufflé.
  • Bungeoppang : Pain en forme de poisson généralement fourré de pâte de haricots rouges veloutée.
  • Hodugwaja : Gâteaux ronds et croustillants dont le cœur est constitué de pâte de haricots rouges sucrée et de noix.
  • Corndogs : Hot-dogs classiques en pâte à frire.
Snacks coréens jjondeugi et ppeongtwigi
Snacks coréens Jjondeugi et Ppeongtwigi

En résumé, le pojangmacha propose toute une gamme de délices de la cuisine de rue, des tteokbokki et dakkochi aux hodugwaja et aux corndogs. Plongez dans l’univers de la cuisine de rue coréenne et savourez-la !

Quelles sont les boissons les plus couramment servies à la pojangmacha ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur les délices liquides que propose ce lieu emblématique, consultez notre article sur les boissons incontournables de l’alcool coréen.

Les Pojangmacha est aussi célèbre pour ses boissons que pour ses plats. Voici un aperçu des boissons typiques que vous y trouverez :

  1. Soju : En tête de liste, le soju est la boisson de prédilection de Pojangmacha. Ce spiritueux clair, distillé à partir de riz, de blé ou d’orge, est généralement servi dans de petits verres à liqueur.
  2. Bière : Autre boisson préférée, la bière est souvent disponible en canettes ou en bouteilles.
  3. Makgeolli : le makgeolli, vin de riz coréen traditionnel et laiteux, possède un goût subtilement sucré et est généralement servi dans des bols ou des tasses en métal.
  4. Autres boissons : Bien qu’elles ne soient pas aussi répandues que le trio principal composé du soju, de la bière et du makgeolli, certaines échoppes de pojangmacha proposent des boissons telles que des sodas, du thé ou du café.

En résumé, si le soju, la bière et le makgeolli règnent en maîtres, les visiteurs peuvent trouver toute une série d’autres boissons pour étancher leur soif.

articles qui pourraient vous intéresser

sanctuaire de Jongmyo

Le Sanctuaire de Jongmyo à Séoul : Un Lieu de Paix et de Mémoire

Comme le dit le proverbe, “un voyage de mille lieues commence par un seul pas”, et votre entrée dans le sanctuaire de Jongmyo vous ...

hotteok

La recette du Hotteok

Êtes-vous prêt à vivre l’expérience la plus appétissante de votre vie ? Préparez-vous à savourer l’irrésistible hotteok, une sensation de la cuisine de rue ...

plats coréens classiques

23 plats coréens classiques pour épicer votre expérience culinaire

Êtes-vous prêt à embarquer dans une aventure qui éveillera tous vos sens ? Attendez-vous à stimuler vos papilles avec l’univers riche et délicieux de ...

10 K-Dramas basés sur des événements et des histoire réels

10 K-Dramas basés sur des événements et des histoire réels

Êtes-vous prêt à vous immerger dans le monde fascinant des K-dramas inspirés de faits et d’événements historiques ? De la résistance héroïque face à ...